Un Master mais une multitude de débouchés

Julie BEAUBRUN - Chargée de projets - Promotion 2012/2013

Vous venez de terminer vous études, comment avez-vous vécu ces deux années en Master ?


Le Master LEA Affaires Economiques Internationales a été une expérience très enrichissante, tant sur le plan professionnel que le plan personnel.

J'ai tout d'abord choisi d'intégrer ce Master pour la possibilité d'effectuer des stages. Grâce à ces expériences, j'ai pu définir au cours du M1 mon projet professionnel : travailler dans la gestion de projets européens et internationaux et plus particulièrement avec les pays hispanophones. J'ai donc pris la décision d'orienter toutes mes recherches de stage en ce sens, afin de sortir des études avec une première expérience conséquente.

J'ai également choisi ce master pour la diversité des cours proposés. Ces deux années m'ont permis d'élargir mon horizon suite à une licence en économie et de travailler sur de nouveaux sujets. La participation en M2 à plusieurs études de cas a été une expérience très bénéfique, à la fois pour les sujets travaillés et pour le travail en équipe.

Un point essentiel de ma formation a été la gestion d'un projet de A à Z pour l'entreprise Thales Avionics. A ce jour, ce travail a été l'expérience la plus enrichissante de mes études. J'ai pu travailler sur le monde avionique, élément clé à Toulouse, dans plusieurs langues et en équipe avec deux autres étudiants. Nous avons construit et mené à terme ce projet, ce qui est un atout essentiel pour espérer un futur dans la coordination et la gestion de projets.

Enfin, ces deux années de master ont été enrichissantes sur le plan personnel, puisqu'au sein d'une petite classe. La réussite tient autant à l'engagement personnel qu'à l'apprentissage du travail en équipe. Ces études m'ont donc permis de me former pour ma future carrière professionnelle.

 

 

Quelle est votre situation actuelle ?


Je travaille actuellement à la Communauté Urbaine Toulouse Métropole, à la Direction de l'Attractivité, de l'Europe et du Rayonnement International. Je suis chargée de projets pour le pôle Europe. Il s'agit d'un contrat à durée déterminée.

 

 

Qu’attendez-vous de votre avenir professionnel ?


Mon Master m'a permis de trouver ma voie et je compte continuer en ce sens dans les années à venir. Malgré des études supérieures, il est toujours important de se former sur le terrain donc mon objectif pour l'instant est d'apprendre le plus possible sur la gestion de projets européens ou internationaux. En parallèle, je travaille le concours d'attaché territoriale de la Fonction Publique Territoriale. A terme, je souhaite être en charge de projets, de participer à toutes les étapes, plus particulièrement des pays hispanophones ou lusophones.

 

Quel conseil donneriez-vous aux étudiants souhaitant suivre la même formation ?

 

Peu importe le Master, il faut déjà faire preuve d'une importante motivation et d'un grand intérêt pour la formation choisie. Un Master doit permettre d'entrer sur le marché du travail avec des bases solides. L'avantage de notre formation est qu'elle est professionnalisante, elle offre donc une première expérience avant la fin des études. Et il s'agit d'un point essentiel  lors de la recherche d'un emploi.

Mon conseil est de prendre le temps de réfléchir à son projet professionnel au début/cours du M1, afin de se donner toutes les possibilités de succès à la sortie du M2. Les stages sont très importants, il faut donc délimiter ses recherches, être méthodique et travailler quotidiennement. Faire un stage à l'étranger est toujours valorisé par les employeurs.

Les langues sont également notre atout principal, en parler trois n'est plus suffisant. Si vous avez la possibilité et le temps, apprenez en plus.

  


Vous Pouvez Nous suivre sur